Publié le 8 Juin 2015

Samedi dernier 06 juin, Patrick a réussi avec brio l’examen pour l’obtention de la ceinture noire alors qu’il n’a commencé l’aïkido qu’en septembre 2011. C’est une progression fulgurante !

Les 1ères déclarations :

Patrick : c’est avant tout un travail d’équipe. C’est grâce à mes professeurs mais aussi à vous tous qui m’avez donné du plaisir à faire de l’aïkido.

Yamina, professeur, responsable de l’enseignement technique :

Grâce à une très bonne préparation par les professeurs, une assiduité et un engagement de Patrick, le résultat est là. Patrick a fait le meilleur passage de son groupe et la ceinture noire est au rendez-vous.

Dominique : toutes mes félicitations à Patrick. C’est super et il le mérite bien.

Bruno : super !!! je me rappelle nos débuts en septembre 2011. Tu as une progression extraordinaire. Le travail paye. Tu es un exemple pour beaucoup d'entre nous.

Voir les commentaires

Rédigé par Bureau USF Aikido

Repost0

Publié le 20 Février 2015

Rédigé par Bureau USF Aikido

Repost0

Publié le 19 Février 2015

Photos de la rencontre avec le club de Neuilly sur Marne le 12 février 2015.
Photos de la rencontre avec le club de Neuilly sur Marne le 12 février 2015.
Photos de la rencontre avec le club de Neuilly sur Marne le 12 février 2015.
Photos de la rencontre avec le club de Neuilly sur Marne le 12 février 2015.
Photos de la rencontre avec le club de Neuilly sur Marne le 12 février 2015.
Photos de la rencontre avec le club de Neuilly sur Marne le 12 février 2015.
Photos de la rencontre avec le club de Neuilly sur Marne le 12 février 2015.
Photos de la rencontre avec le club de Neuilly sur Marne le 12 février 2015.
Photos de la rencontre avec le club de Neuilly sur Marne le 12 février 2015.
Photos de la rencontre avec le club de Neuilly sur Marne le 12 février 2015.
Photos de la rencontre avec le club de Neuilly sur Marne le 12 février 2015.
Photos de la rencontre avec le club de Neuilly sur Marne le 12 février 2015.
Photos de la rencontre avec le club de Neuilly sur Marne le 12 février 2015.
Photos de la rencontre avec le club de Neuilly sur Marne le 12 février 2015.
Photos de la rencontre avec le club de Neuilly sur Marne le 12 février 2015.
Photos de la rencontre avec le club de Neuilly sur Marne le 12 février 2015.
Photos de la rencontre avec le club de Neuilly sur Marne le 12 février 2015.
Photos de la rencontre avec le club de Neuilly sur Marne le 12 février 2015.
Photos de la rencontre avec le club de Neuilly sur Marne le 12 février 2015.
Photos de la rencontre avec le club de Neuilly sur Marne le 12 février 2015.
Photos de la rencontre avec le club de Neuilly sur Marne le 12 février 2015.
Photos de la rencontre avec le club de Neuilly sur Marne le 12 février 2015.
Photos de la rencontre avec le club de Neuilly sur Marne le 12 février 2015.
Photos de la rencontre avec le club de Neuilly sur Marne le 12 février 2015.
Photos de la rencontre avec le club de Neuilly sur Marne le 12 février 2015.

Photos de la rencontre avec le club de Neuilly sur Marne le 12 février 2015.

Voir les commentaires

Publié dans #album

Repost0

Publié le 19 Février 2015

Allo ? c'est David, tu descends ? P1010472.JPG pourquoi faire ? on va à Neuilly ...

Ok, j'arrive ! ... et c'est ainsi que finalement une bonne quinzaine d'aïkidokas du club de l'USF se sont rendus au dojo du club de Neuilly sur Marne.

 Même si depuis Fontenay, se rendre à Neuilly, ce n'est pas très loin; c'est quand même un peu l'aventure avec pour un grand nombre une 1ère participation à une rencontre interclub.

 Sous le regard bienveillant de Sébastien malheureusement bléssé, Yamina conduit le cours assitée d'Yves et de Fabrice. Le mot d'ordre est de pratiquer avec des partenaires de l'autre club.

Si au début, on entend uniquement le bruit des chutes, au fil du cours, des chuchottements se font entendre avec l'échanges de conseils entre les pratiquants des deux clubs.

Tout au long du cours, la rencontre de nouveaux partenaires implique à chaque fois de s'adapter à l'autre en pouvant être tour à tour, le plus aguerri et prodiguer des conseils ou alors en réception de recommandations si le partenaire est plus expérimenté.

 Ainsi, au terme de ce type de rencontre, chaque participant repart riche de nouveaux préceptes.

 C'est autour du pot de l'amitié, offert par le club de Neuilly, que s'est conclu cette 1ère rencontre en se disant que les deux clubs avaient des valeurs communes et une pratique de l'aïkido similaire.P1010482

 Bruno

Voir les commentaires

Rédigé par Bureau USF Aikido

Repost0

Publié le 9 Février 2015

Patrick-P1010370.JPGPatrick est sans doute l’un des plus assidus de notre club. Il est intéressant de comprendre sa progression fulgurante et ses motivations.

Depuis quand fais-tu de l’aïkido ?

J’ai commencé l’aïkido en septembre 2011 après la journée des associations. Même si j’y suis allé un peu par hasard, cette journée fut le déclencheur. Peu avant cette journée, j’avais visualisé une vidéo d’aïkido et j’avais trouvé que ça représentait bien ma conception d’un sport de défense.

Comment occupais-tu tes soirées avant de faire de l’aïkido ?

Avant, j’occupais surtout mes soirées devant mon ordinateur à faire des sorties entre amis ou au cinéma ; rien de bien passionnant, je l’avoue. C’est mes amis qui vont être contents J

Pourquoi fais-tu de l’aïkido ?

Au départ, j’ai voulu faire de l’aïkido car je rentrais tard lors d'escapades nocturnes et je voulais savoir me défendre au cas où. Par ailleurs, je ne veux pas savoir me battre, mais savoir me défendre. Cette différence est très importante pour moi car j’ai toujours été un non-violent. C’est aussi pour ça que je n’ai pas suivi plutôt des cours d’auto-défense car on y apprend surtout, je trouve, à se débarrasser de son adversaire parfois même de façon encore plus violente que l’agression elle-même. Je me souviens que mon frère me montrait des prises de judo mais ce sport avec son aspect compétition ne correspondait pas à ce que je cherchais.

Qu’est-ce que cela t’apporte ?

En premier lieu, l’aïkido m’apporte un sentiment de bien-être et de sérénité même si je finis les cours en sueur et souvent essoufflé. Cela permet de se « défouler » sans mettre en danger son partenaire.

Ensuite, l’aïkido m’a permis de « lutter » contre ma timidité en m’obligeant à aller voir les gens pour pratiquer avec eux ce qui a des effets bénéfiques dans ma vie professionnelle et personnelle.

Pourquoi assistes-tu le professeur lors des cours pour les enfants ?

Un jour, Nicolas ne pouvait assurer son cours du mercredi et Yamina m’a proposé de le remplacer. Je me suis rendu compte qu’enseigner demandait de vraiment bien comprendre la technique pour pouvoir l’expliquer correctement aux autres. Par la suite, j’ai assisté Nicolas parce que lorsqu’il enseigne, je ressens le plaisir qu’il a à donner les cours. La contagion a opéré et cela me motive à devenir plus tard professeur.

Ensuite, j’ai commencé à assister Yamina lors des cours du lundi. Je me suis rendu compte de la difficulté de faire le même cours pour des pratiquants de niveaux hétérogènes. En effet, la vitesse d’assimilation n’est pas la même et le niveau d’explication attendu est aussi différent.

Quel est ton objectif cette année ?

Actuellement, je m’investis pleinement pour obtenir ma ceinture noire en juin. En effet, j’essaie de m’entraîner en dehors des cours sur des techniques que l’on ne pratique pas souvent et je veille à corriger les mauvaises habitudes que j’ai pu prendre.
L’étape suivante sera de passer mon Brevet Fédéral afin de pouvoir enseigner dans un premier temps aux enfants puis lorsque j’aurais un bien meilleur niveau aux adultes.

Quels conseils peux-tu donner aux débutants ?

Mon principal conseil est de bien faire attention aux placements et aux déplacements.

Lorsque j’ai commencé ma pratique, je regardais en priorité le placement des pieds de l’enseignant ! surtout comment il se plaçait par rapport à l’attaquant ; ensuite, je regardais la technique elle-même. Comme on le dit souvent, avant de savoir courir, il faut d’abord savoir marcher… J

Je pense comme Yves le rappelle souvent que le plus important dans une technique, c’est son placement.

Comment expliques tu ta progression fulgurante ?

D’une part, je pense que c’est dû à la qualité de mes placements comme expliqué précédemment et d’autre part au fait que je sois détendu.

Comment envisages tu ta progression ?

En tenant compte bien sûr des conseils des professeurs mais aussi en pratiquant régulièrement avec les débutants car la « résistance » des débutants implique de réaliser une très bonne technique en évitant de donner de mauvaises habitudes.

Une dernière question : l’Aïkido, c’est quoi pour toi en 2 ou 3 mots ?

Je dirais que l’aïkido, c’est « sérénité » et « paix de l’esprit ».

Bruno

Voir les commentaires

Rédigé par Bureau USF Aikido

Publié dans #Actualités

Repost0

Publié le 5 Février 2015

Rédigé par Bureau USF Aikido

Repost0

Publié le 5 Février 2015

La rencontre avec le club de Neuilly sur Marne aura lieu le jeudi 12 Février à 19h30 à l'adresse suivante:

 

Complexe Omnisports Henri DEGLANE
Rue d’Anjou
93330 Neuilly-sur-Marne

 

Pour ceux qui le souhaitent, un co-voiturage est organisé au départ de Fontenay. Rendez-vous à 18h45 dernier délai devant le dojo Delaune.

 

acces neuilly

Voir les commentaires

Rédigé par Bureau USF Aikido

Publié dans #Actualités

Repost0

Publié le 1 Décembre 2014

Photo-Nicolas-article-copie-1.jpgNicolas est l'une des figures emblématiques du club et a accepté de répondre à ces quelques questions pour nous faire partager sa passion de l'aïkido. 

Depuis quand fais-tu de l’aïkido ?

 Cela fait déjà 10 ans que je fais de l'aïkido. Je ne vois pas le temps passer ! L'USF est le club de mes débuts et j'y apprécie plus particulièrement le groupe, le côté familial et l'ambiance. Dans le vestiaire, par exemple, chacun peut s'exprimer, du débutant au plus confirmé ; il y a une véritable écoute entre les participants.

Comment es tu venu à pratiquer l'aïkido ?

J'ai vu une interview du chanteur Bono du célèbre groupe de rock U2 avec un hakama et j'ai été attiré par la beauté de cette tenue. Ensuite, j'ai regardé des films de Steven Seagal puis je me suis documenté sur l'aïkido en approfondissant l'aspect philosophique.

As-tu fais d'autres sports ? Que t’apporte l'aïkido ?    

J'ai pratiqué d'autres sports pendant quelques années tels que le football, l'athlétisme pendant mon adolescence, l'escalade, le roller ... mais l'aïkido m'apporte beaucoup plus. En effet, au delà d'une passion, c'est devenu pour moi un véritable art de vivre avec le besoin de pratiquer régulièrement.  

Tu assistes le professeur lors des cours pour les enfants, pourquoi ?

J'aime enseigner aux enfants ! Je prends un réel plaisir à participer à ces cours. C'est "trop mignon" de les voir se déplacer et chuter. De plus, j'aime transmettre et faire partager mes connaissances sur la pratique de ce sport.

L'aïkido, c'est aussi la pratique des armes. Quelle arme préfères tu ?

Sans hésiter, le Ken*, il n'y a pas photo ! j'ai toujours été fasciné depuis mon enfance par les samourai et leur katana* ainsi je suis attiré par la pratique de l'Iaïdo*.

Quel est ton objectif cette saison ?

En fonction de mes disponibilités, j'espère pouvoir participer à différents stages afin de pouvoir me présenter en juin prochain au passage de grade pour obtenir le 1er dan mais ce n'est pas une fin en soi. Comme je le disais précédemment, le plus important pour moi c'est de pratiquer.

Quels conseils peux-tu donner aux débutants ?

Je donnerais 2 conseils. Le 1er c'est d'écouter attentivement les explications fournies par le professeur. Ensuite, il faut persévérer et s'accrocher surtout la 1ère année car le débutant ne sait pas forcément comment chuter. La seconde année permet d'acquérir les bases et puis il faut continuer à travailler, travailler et écouter ...    

Une dernière question : l’Aïkido, c’est quoi pour toi en 2 ou 3 mots ?

Equilibre et souplesse.

Merci Nicolas  de nous avoir fait partager ta passion pour l'aïkido.

Bruno
 

* Ken ou Bokken = sabre en bois. Cela vient de bo = bois et ken = sabre
* Katana : sabre porté par les samourai
* Iaido : art martial d'origine japonaise, l'art de dégainer le sabre.      

Voir les commentaires

Rédigé par Bureau USF Aikido

Publié dans #Actualités

Repost0

Publié le 7 Octobre 2014

Pascal a obtenu son 1er dan au mois de juin dernier.  Il mérite d’être le 1er à inaugurer cette nouvelle rubrique qui a pour but de mieux faire connaître les pratiquants de notre club.

 

Depuis quand fais-tu de l’aïkido ?

J'ai fait une première saison en 1987 qui m'y a donné goût mais je n'ai réellement commencé une pratique assidue qu'en 1991 pendant 5 ans. Ensuite, j'ai repris doucement à l'USF en 2007 à raison d'une fois puis 2 fois par semaine.


Pourquoi fais-tu de l’aïkido ?

Enfant, j'ai fait du football pendant 15 ans à un petit niveau en Province. Arrivé à Paris en 1990, il était hors de question de continuer le football (club différent, perte d'intérêt pour ce sport) et une pratique sportive individuelle me semblait plus adaptée. Je me suis alors orienté vers l'art martial que j'avais précédemment découvert : l'aïkido. En effet, cela permet d’une part une pratique physique saine qui bouge et d’autre part acquérir sur le long terme une capacité à mieux réagir face à une éventuelle situation d'agression. Cela apporte aussi une plus grande confiance en soi. De plus, le club est sympa et l'ambiance est bonne.


Qu’est-ce que cela t’apporte ?

L’aïkido apporte une bonne fatigue dé stressante et permet un équilibre par rapport à une activité professionnelle sédentaire.


Comment as-tu préparé ton passage de grade ?

Je suis passé de 2 à 3 séances par semaine. Je prenais des notes concernant les techniques qui me posaient problème. J’ai participé à différents stages (obligatoire) et réalisé quelques séances supplémentaires  avec des thèmes spécifiques sur le tanto (couteau) et le jo (bâton). Pendant mes trajets pour me rendre au travail, je visionnais des vidéos sur ma tablette. Enfin, les professeurs m'ont bien aidé et encouragé.


Est-ce que ce fut difficile ? comment cela s’est passé ?

 La première fois,  je suis passé en premier, ce qui m'a déstabilisé et rendu nerveux surtout au début. Bien que j'étais plutôt satisfait de mon passage, le résultat ne le fut pas.

En juin, le début a été plus serein. Le travail à genoux, puis hanmi andachi waza (à genou face au partenaire debout) et enfin le travail debout se sont  bien passés mais il y a eu un blanc sur une technique ushiro waza (attaque arrière). Ensuite, le tirage au sort entre « techniques contre couteau » et « techniques avec bâton » m'a été favorable car j'ai une préférence pour le bâton. Le randori final contre deux adversaires était une formalité. A ma surprise, le grade m'a été accordé alors que je n'y croyais plus trop.


Quels conseils peux-tu donner aux débutants ?

Au début, il ne faut pas se poser trop de questions et persévérer. Il faut choisir le nombre de cours par semaine (sachant que plus on pratique, plus on progresse) et s'y tenir. C'est tellement facile de rater une séance puis 2 puis 3 et finalement d’abandonner. Au contraire, si on se force à venir les jours où on est moins en forme, souvent, on se sent mieux et renforcé.

Après, il y a le phénomène de palier à passer . On se sent progresser puis au bout d'un moment, plus rien, on stagne, il n’y a plus d'amélioration et puis … cela repart.


Une dernière question : l’Aïkido, c’est quoi pour toi en 2 ou 3 mots ?

Un long chemin.


Merci Pascal d’avoir répondu à ces quelques questions et de nous avoir fait partager ton expérience.

Bruno

Voir les commentaires

Rédigé par Bureau USF Aikido

Repost0

Publié le 3 Octobre 2014

Ouverture pendant les Vacances de la toussaint

le lundi 20 octobre 2014,

le jeudi 23 octobre 2014,

le lundi 27 octobre 2014


Ouverture pendant les Vacances de Noël

le lundi 22 décembre 2014,

et le 29 décembre 2014

Voir les commentaires

Rédigé par Bureau USF Aikido

Repost0